Calendrier

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
3
4
5
6
7
11
12
14
17
18
19
20
21
24
26

Derniers messages


  • Pas de messages à afficher

Identification

Quoi de neuf sur le site ?

07/08/2017 - Les inscriptions: Nous rejoindre...

06/07/2017 - LA CORSE 2017

04/07/2017 - Le Hockey ABB

26/07/2017 - l'Assemblée Générale ABB

21/06/2017 - 1ères Bulles 2017

21/01/2017 - Trophée des 12 heures

23/11/2016 - L'ESTARTIT Novembre 2016

23/11/2016 - LAC D'ANNECY -Bio

07/11/2016 - 1er WE TECH. Prépa N4

08/10/2016 - L'ESTARTIT Septembre 2016

07/10/2016 - BARBECUE 2016

15/09/2016 - LA JOURNEE DES ASSOCIATION

22/08/2016 - LA NOUVELLE SAISON - Les inscriptions...

24/07/2016 - LES BAPTEMES

21/07/2016 - LA CORSE

18/05/2016 - Les Premières Bulles 2016

01/05/2016 - 2 sorties Nitrox confirmé

23/03/2016 - Enfants à la Fosse

01/03/2016 - Plongée sous glace à Tignes

28/12/2015 - Bonne Année

14/12/2015 - Père Noël subaquatique

22/11/2015 - L'Estartit Novembre 2015

10/11/2015 - Hockey Subaquatique: 1ère!

10/11/2015 - Journée formation initiateurs

18/09/2015 - Plongée enfants

 

 

Sortie BIO 34 - Thau 28 Septembre 2008

Sortie du 28 Septembre 2008 à Thau.
Journée « porte ouverte » organisée par les Bio 34 pour le « Suivi du Ponton de la Bordelaise » avec, au programme, plongées du bord autour du Ponton et … randonnées palmées pour les enfants et les non plongeurs autour d’un petit sentier sous-marin balisé monté pour l’occasion par les organisateurs de la journée.

Petite sortie … en nombre de plongeur … trois plongeurs d’ABB … parmi la vingtaine, voire la trentaine de plongeurs présents … nous avons vu des plaques d’immatriculation 71 et même 73 … il faut croire que le Ponton attire les plongeurs de loin.
Mais surtout … Retour à Thau pour plonger dans des conditions climatiques différentes des dernières plongées. Saison oblige … et … Curiosité de découvrir les fonds de l’étang en ce début d’automne, dans des eaux nettement plus chaudes que les dernières plongées club de décembre et de mars derniers avec de l’eaux à 20°C au lieu des 10 ou 12°C déjà connu. Une belle différence de température qui doit bien se retranscrire dans les ambiances sous-marines ainsi que sur la faune et la flore présentes dans ces eaux bien plus chaudes.

Un petit aparté … qui vaut son pesant de cacahuète …
Autre chose de nouveau … lors des autres sorties, nous avions abordé le site uniquement depuis l’eau … arrivée en bateau, amarrage au ponton, mise à l’eau depuis le bateau et retour en bateau, sans jamais mettre le pied à terre …
Cette fois-ci, les départs se faisant depuis le bord (saut droit depuis le ponton et remontée sur la berge en longeant le ponton), un autre point de vue sur le site c’est révélé à nous. Je ne veux pas trop en dire … pour laisser le plaisir de la découverte aux personnes qui souhaiteraient y aller plonger (un départ plage sur un site ouvert à tous … c’est peut-être une future sortie club …) mais, pour résumer … le paysage et l’ambiance sont soit : 1- si on est pessimiste … un avant goût des paysages et de l’état de notre planète … dans dix ou vingt ans … si on laisse faire les choses … et … 2 - si on est optimiste … que ça ne peut pas être pire … que ça ne peut que s’arranger vu l’état déplorable des abords …
Une ambiance et des paysages genre … « fin du monde sous le soleil » … Ca vaut malheureusement le coup d’œil …
Enfin … mieux vaut aller voir sous l’eau … C’est beaucoup plus intéressant … pour le coup !!!
Et dire qu’il y a des hippocampes … ces animaux si fragiles … qui vivent là … au pied de cette décharge à ciel ouvert … Une honte … Il faut croire qu’ils s’accrochent à la vie avec persévérance … les petits bougres.
Doit-on venir plonger ici ? Dans ce capharnaüm … Est-ce une bonne idée ?
En tout cas … on n’en sort pas indemne … Ca pour un choc … c’est un choc … lorsqu’on ne connaît que le côté sous-marin du miroir, l’autre côté est beaucoup moins attrayant.
Des Journées « porte ouverte », où l’on vient en famille, pour pique-niquer et découvrir les merveilles sous-marine … sur ce site … vaste dépotoir à ciel ouvert … à la limite de la dangerosité … et où se côtoient plongeurs, familles en sortie dominicale, randonneurs à palmes et pêcheurs … Doit-on montrer l’envers du décor ?
Je me suis posé la question … vraiment … et la seule réponse qui m’est venue, en conclusion, c’est que … Oui !!! Malheureusement … Oui !!!.
Car, pour ne plus laisser le site à l’abandon, il faut qu’il soit fréquenté …
Bien que dangereux, s’il est fréquenté régulièrement, les habitudes changerons peut-être … Ce ne sera plus une simple décharge sauvage, Un délaissé urbain et un « no man’s land » en dehors des endroits habitables. Il sera peut-être réhabilité et dépollué … Voir, au pire … fermé au public et clos … pour dangerosité à la santé publique.
En faisant venir des gens ici, des familles venant de toute la région, voire de plus loin … les Bio 34 jouent au poker avec les pouvoirs publics … une drôle de partie. Quelle en sera l’issue ?

Enfin … passons à des choses plus sympathiques. Allons voir ce qui se passe sous l’eau.
Nous n’avons pas été déçu … Thau … Comme à son habitude, ça grouille de vie … et pas tout à fait la même vie qu’ailleurs … Des plongées à part … Toujours aussi agréables … surtout dans de l’eau à 20°C.

 

Première plongée du matin.
Paramètre : prof : 6 mètres, durée : 48 min.
On a commencé par le côté du ponton que l’on connaissait déjà, la face bien exposée au soleil matinal et ou avaient été repérés plusieurs hippocampes … Toujours un but en soit l’hippocampe … à Thau.
La visibilité est … pas trop mal. Nous nous attendions à pire avec cette eau relativement chaude.
Pour le coup, la luminosité aidant avec le grand soleil que nous avions à l’extérieur, les plongées furent très agréables.
Une grande différence avec nos précédentes plongées : peu, voire pas du tout de doris et limaces en tout genre que nous avions rencontré lors de nos précédentes plongées. La saison … sûrement.
Par contre, les sabelles, spirographes, serpules et cérianthes pullulent littéralement. Un vrai régal pour les yeux. Très peu craintives, elles se laissent approcher de très prés, jusqu’à ce qu’on les affleure.
Moules, ascidies, anémones, éponges de toutes sortes sont de partout.
Nous sommes tombés sur le premier hippocampe presque tout de suite.
Moment toujours magique que nous avons fait duré le plus longtemps possible.
Nous en croiserons un deuxième un peu plus loin dans la plongée.
Seiches, gobies et même une anguille endormie dans les algues.
La vie accrochée est toujours aussi dense.
Les plongées se faisant au gré des envies de chacun, nous sommes relativement tranquilles sous l’eau. Nous ne serons rejoints, puis doublés que par une autre palanquée de trois plongeurs, trois espèces de hors-bord, qui devaient sûrement avoir un rendez-vous urgent quelque part et qui nous laisseront en guise de souvenir qu’un joli nuage de particules. Sympas … les mecs.

 

La deuxième plongée du jour ce fera sur l’épave du chalutier échoué de l’autre côté du ponton. On peut le voir depuis le ponton car la plus grande partie de l’épave émerge de la surface et longe le ponton.
Paramètres : prof : 7 mètres, durée : 62 min.
Nous nous dirigeons de l’autre côté du ponton en passant sous les arches de pierres.
La plongée consiste à longer et explorer l’épave.
Sa coque est colonisée sur toute sa longueur et abrite des petits bancs de poissons dont pas mal de petits sars à tête noire.
Deux jolis syngnates se dissimulent dans la végétation accrochée aux parois.
Quelques bouquets de clavelines, de-ci, de-là, nous rappellent les fragiles merveilles qui vivent dans ces eaux.
La lumière est toutefois moins intense que dans la matinée. C’est uniquement à l’approche de la surface que la plongée prend tous ses éclats.
Nous repassons une deuxième fois sous les arches pour finir notre plongée côté sortie de l’eau.
Nous nous retrouvons une deuxième fois dans un énorme nuage de vase en suspension surgit de nulle part. Sûrement une autre palanquée … Et c’est dans ces moments de grande solitude, lorsque seul le halo de lumière du soleil qui perce à la verticale la purée de pois et nous signale la direction de la surface alors que toutes les autres directions sont complètement identiques … qu’arriver à apercevoir le bout d’une palme de votre binôme devient un exploit alors qu’il n’est situé qu’à quelques dizaines de centimètres de vous … que l’on s’aperçoit que les plongée à Thau ressemblent plus à des plongées en lac qu’à des plongées en mer, bien que l’eau soit salée et cette fois-ci … chaude.

Décidemment … La magie de Thau c’est bien ça … Un environnement fragile et rempli de merveilles … qu’un simple coup de palme peut faire disparaître et transformer en nuage de vase putride.

Les photos de la journée ...

Aqua Bulles Beaujolaises

© 2013 Aqua Bulles Beaujolaises - Avenue de Verdun - 69220 BELLEVILLE - 06 43 10 43 94 ou 06 85 62 24 36 | Webmasters

Plan du site

© 2008 Aqua Bulles Beaujolaises | Joomla 1.5 Templates by vonfio.de